Plafond d’indemnisation des biens : qu’est-ce que c’est exactement, et peut-on l’augmenter ?

Les biens mobiliers contenus dans votre habitation sont précieux, c’est pourquoi il est important qu’ils soient bien protégés en cas de sinistre. Alors, qu’est-ce que le plafond d’indemnisation des biens du contrat habitation ?

qu'est-ce qu'un plafond d'indemnisation des sinistres liés aux biens ?

Qu’est-ce que le plafond d’indemnisation dans le contrat habitation ?

Un plafond d’indemnisation est le montant maximal qui vous sera indemnisé en cas de sinistre. Par exemple, si un sinistre endommage vos biens pour une valeur de 11 000 € et que le plafond d’indemnisation est de 10 000 €, alors 1 000 € resteront à votre charge.

Le montant du plafond d’indemnisation est variable selon vos déclarations et les conditions de garantie souscrites.

Comment augmenter le plafond d’indemnisation des biens de l’assurance habitation ?

Lors de l'adhésion à votre assurance MRH, plusieurs questions vous seront posées pour définir vos besoins en termes de garanties, notamment celle sur la valeur du capital à assurer.

Afin, d’être correctement indemnisé lors d’un sinistre, il est nécessaire de bien estimer vos biens, il ne faut surtout pas sous-estimer la valeur de votre capital. En effet, votre déclaration fait office de plafond d’indemnisation, cela signifie que si vous déclarez 15 000 € de contenu, votre plafond d’indemnisation sera au maximum de 15 000 €. Or, si votre capital était plus élevé, la différence resterait à votre charge en cas de sinistre.

Si vous ajoutez des meubles ou des appareils high-tech dans votre logement, il est nécessaire d’estimer à nouveau votre capital et de déclarer ce nouveau montant à votre assureur. Dans la plupart des cas, ce dernier modifiera votre contrat en augmentant le plafond d’indemnisation de vos biens.

Comparez plus de 200 formules d'Assurances Habitation en 30 secondes :